présente

Bellevue - Cécile MEYNIER

Bellevue
Cécile MEYNIER

Vernissage le samedi 8 décembre à partir de 18h

Exposition du 8/12/ 2018 au 16/02/2019

Ouvert les samedis et dimanches de 15h à 18h

Cécile MEYNIER développe un travail qui oscille entre l’objet autonome et l’installation. Elle aborde aussi des questions liées à la peinture et à l’architecture. Elle se promène entre « minimalisme et baroque, entre ordinaire et extraordinaire, entre beauté et brutalité, entre nature et culture ».

L’association Pigeons & Hirondelles met à disposition pour cette exposition et pour la première fois sa caravane vitrine visible dans l’espace public.

Accueil des scolaires sur rendez-vous au 06 66 14 21 51.

Une édition sera réalisée à la fin de cette exposition.

BELLEVUE

Née en 1978, la plasticienne Cécile Meynier a le goût
des formes brutes et géométriques. La pratique récente de la terre chamboule cette esthétique radicale,
en l’amenant vers le baroque et le minimalisme.
Par collage et associations, son travail génère
des formes sans se départir d’un certain fonctionnalisme, la contrainte déterminant la finalité de l’objet.

« Bellevue est l’appellation originelle de Belvédère,
cet élément propre à l’architecture néo-classique
italienne, est un toit terrasse qui surplombe une noble
bâtisse offrant un point de vue sur le paysage et l’horizon
à son riche propriétaire.

J’ai choisi ce titre pour répondre à l’invitation
de Canal Satellite AC, car le traitement du paysage
est une préoccupation traditionnelle dans l’histoire
de l’art qui m’est chère. Celui de Migennes est particulièrement marqué par une esthétique austère qui oscille
entre architecture ferroviaire, industrielle & agricole tout en étant traversé par un canal bucolique où naviguent
bateaux de plaisance et cygnes gracieux.

Ce va et vient entre brutalisme et romantisme
est exactement là où se trouve mon écriture plastique.
C’est avec humour et non sans ironie que je joue avec
les poncifs de la sculpture et de la peinture tout en ayant pour finalité d’emporter le regardeur dans un nouveau
paysage aux niveaux de lecture multiples.

Une sorte d’éclectisme éclaté qui dans le fond est bercé par une citation d’Édouard Glissant que j’affectionne beaucoup : ‘‘ Agis dans ton lieu, pense avec le monde ’’ ! »

Cécile Meynier – décembre 2018